logo Rendez-Vous Tech&Bio le Rendez-Vous Cultures & Machinisme - Tech & Bio

Grand Ouest

élevage - légumes - grandes cultures
Station de Kerguéhennec - Bignan (56)
Mercredi 1er & jeudi 2 juin 2016

Une initiative Chambres d’agriculture

Programme

Découvrez le meilleur des techniques bio et alternatives
Programme des temps forts du Rdv Tech n Bio Grand Ouest 2016

 

Pour vos projets d’installation ou de conversion

Pole Conversion en agriculture> Pôle Conversion, Installation, Formation
Ce pôle s’adresse à des publics variés tels que les jeunes en recherche d’informations sur les formations initiales, les personnes ayant un projet d’installation en agriculture biologique ou les agriculteurs en projet de conversion bio. La présence de conseillers spécialisés en bio, en formation ou en installation permettra d’échanger sur les conditions d’une conversion réussie en agriculture biologique, de connaître les différents dispositifs de formation pour les jeunes et les agriculteurs en activité ou encore d’aborder une réflexion à l’installation. Deux « cafés conversion », basés sur des témoignages d’agriculteurs sont notamment proposés chaque jour :

  • 1er juin : 11 h – 11h 20 :
    Café conversion : S’installer en circuits courts bio
    Une installation en circuits courts s’anticipe, se prépare. Le choix d’aller vers un système bio requiert des compétences spécifiques et nécessite pour l’agriculteur de s’assurer des débouchés. Des agriculteurs qui ont récemment fait le choix d’une installation en bio vous éclairent par leur témoignage.
  • 1er juin : 15h00 – 15h20 et 2 juin : 11h00 – 11h20
    Café conversion : Convertir son exploitation laitière en bio
    Des agriculteurs-trices ayant récemment engagé la conversion bio de leur exploitation vous racontent leurs motivations, les changements de système alimentaire, la conduite du troupeau… et seront disponibles pour répondre à vos questions.
  • 2 juin : 15h00 – 15h20
    Café conversion : S’installer en bio
    Une installation bio s’anticipe, se prépare. Le choix d’aller vers un système bio requiert des compétences spécifiques, la maîtrise des bases de l’agronomie, de l’autonomie alimentaire. Des agriculteurs qui ont récemment fait le choix d’une installation en bio vous éclairent par leur témoignage.

Développez l’autonomie protéique de votre système

Picto-Vache> Pôle Fourrages
Les fourrages sont au centre de l’autonomie alimentaire et protéique des élevages. Essentiels en agriculture biologique, ils sont aussi le point commun à tous les producteurs en recherche de plus d’autonomie. Quels sont les leviers pour les produire en quantité et en qualité ? Les principaux thèmes abordés sur ce pôle seront les mélanges céréaliers fourrages, les récoltes et implantations de prairies. Venez découvrir une collection de 19 mélanges fourragers et échanger sur la composition des prairies et des méteils lors d’un des trois temps forts qui vous seront proposés chaque jour sur le pôle fourrages :

  • 10 h 30 – 10 h 50 :
    Visite de la vitrine fourragère
    Intervenants : Conseillers des Chambres d’agriculture Bretagne et du Gnis
    Ce premier temps fort est consacré à des échanges autour de la visite de la vitrine fourragère avec l’appui du Gnis. Des prairies de pâturage aux prairies de fauche, un ensemble de mélanges prairiaux est proposé. En complément, des dérobées et des mélanges céréales-protéagineux, orientés fourrages, permettront d’échanger sur la palette des solutions fourragères.
  • 11 h 30 – 11 h 50 :
    Les fourrages au centre de l’autonomie alimentaire
    Intervenants : Chambres d’agriculture Bretagne, des Pays de la Loire et de Normandie, IDELE, BCEL Ouest et Eilyps
    L’autonomie alimentaire et notamment protéique est aujourd’hui encore plus qu’hier au coeur des préoccupations des élevages. Les fourrages sont le premier levier d’autonomie dans les élevages bovins. Le premier objectif est de produire en quantité suffisante. Pour faire face aux aléas climatiques qui peuvent avoir des conséquences importantes en agriculture biologique, les réseaux bios du Grand Ouest ont dégagé des pistes d’adaptation. Parmi ces pistes les mélanges céréales protéagineux ensilés sont des solutions techniques intéressantes. Le deuxième objectif est de produire de la qualité. Des solutions sont actuellement testées via notamment une récolte à un stade plus précoce. Une fois récoltées, l’analyse alimentaire de ces fourrages est un outil de pilotage de l’alimentation.
  • 16 h – 16 h 20 :
    A la croisée des prairies : comment maintenir leur productivité
    Intervenants : Chambres d’agriculture Bretagne, des Pays de la Loire et de Normandie et IDELE
    Dans le Grand Ouest, la prairie, qu’elle soit pâturée ou fauchée, est la source de protéines la plus facile et la moins chère à produire. Son renouvellement régulier est la solution la plus efficace pour maintenir sa productivité. Mais il est souvent synonyme d’arrêt de la production de fourrage lors des années de cultures annuelles puis ensuite pendant l’installation de la prairie. L’utilisation du mélange colza / RGI entre deux prairies peut-être une solution. Celle-ci a été testée à la station expérimentale de Trévarez (29). Le semis sous couvert peut lui aussi permettre aux jeunes prairies de produire du fourrage plus facilement. Et si la destruction de la prairie n’est pas possible, pourquoi pas le sur-semis ?

Gains de performance en grandes cultures

Grandes-cultures> Pôle Grandes Cultures
Le pôle Grandes cultures est construit autour de trois sujets : d’une part les associations céréales-protéagineux, leur intérêt agronomique et économique, d’autre part le rôle de la matière organique dans la fertilisation des cultures et enfin la question du maintien de la fertilité des sols dans certains systèmes céréaliers bio. Autour de ces questions, trois temps forts, animés par des conseillers, permettront aux visiteurs d’engager les échanges :

  • 11 h – 11 h 20 et 16 h 30 – 16 h 50 :
    Visite de la vitrine association céréales et protéagineux grain
    Intervenants : Conseillers Chambres d’agriculture de Bretagne, des Pays de la Loire et de Normandie
    Les associations de céréales et de protéagineux récoltés en grains sont régulièrement présentes dans les assolements en agriculture biologique. Cependant, leur diversité est grande. C’est pourquoi il est important de définir ses objectifs afin de faire les choix pertinents d’associations. C’est dans cette optique que seront présentés les intérêts agronomiques et économiques de différentes associations (plus de 20 associations mises en place sur le pôle).
  • 15 h – 15 h 20 :
    Matière organique et fertilisation
    Intervenants : Conseillers Chambres d’agriculture de Bretagne
    La matière organique a un rôle central dans le sol : structuration, stockage et fourniture en eau et nutriments pour la culture, etc. Cet atelier permettra de comprendre comment prendre en compte ce compartiment du sol dans la fertilisation des cultures et comment garantir la fertilité des sols sur le long terme par des apports adaptés.
  • 15 h 30 :
    Pérennité des systèmes de cultures céréaliers biologiques
    Intervenants : Conseillers Chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire, Arvalis
    Est-il possible de maintenir la fertilité des sols et de gérer les bio-agresseurs dans des systèmes céréaliers biologiques sans culture pérenne dans la rotation ? Nous tenterons de répondre à cette question en présentant des résultats d’essais « système » de cultures biologiques issus de différentes régions.

La biodiversité sur votre exploitation

Picto-ruche> Pôle biodiversité
Souvent déconsidérée et négligée, la biodiversité est pourtant un atout sur une ferme. Certains agriculteurs qui l’ont bien compris, utilisent ses ressources et cherchent à l’améliorer tous les jours. Cinq ateliers vous sont proposés pour bien saisir ce qu’est cette biodiversité (enjeux, fonctionnement, interactions avec l’activité agricole), et comment en tirer le meilleur parti.

En continu sur la journée :

  • La biodiversité, une ressource pour l’exploration (construction de paysage)
    Découvrez ce que peut être la biodiversité, où elle se cache, comment elle entre en interaction avec le milieu agricole et quels sont ses multiples intérêts, en compagnie d’Isabelle Sénégas de la Chambre d’agriculture 35 et de Luc Guihard de Bretagne Vivante. Essayez-vous également à la lecture et à l’aménagement d’un « paysage ».
  • Faune sauvage (bandes enherbées, empreintes, photos et vidéos)
    Partez à la découverte de la faune sauvage présente sur les exploitations agricoles avec Bertrand Piel, directeur de la Fédération Régionale des Chasseurs. Apprenez avec lui à la regarder, à la reconnaître et à favoriser sa présence sans compromettre la production agricole.
  • Abeille et autres pollinisateurs (ruche sous vitre)
    Pourquoi et comment favoriser la présence des abeilles et des pollinisateurs en général ? Rémi Padé du GIE Elevages/ ADA Bretagne (Association de Développement Apicole) et Véronique Vincent de la Chambre d’agriculture du Morbihan apporteront leur expertise et des apiculteurs et agriculteurs témoigneront de leurs pratiques. A découvrir : une ruche vitrée, nichoirs à abeilles solitaires, observatoire de la biodiversité…
  • Les auxiliaires à la loupe (filets, binoculaires…)
    Comment repérer et identifier cette petite faune des auxiliaires qui régule naturellement les ravageurs des cultures ? Alix Deleglise, de la Chambre d’agriculture régionale de Bretagne, met à votre disposition son savoir et ses outils pour attraper, observer et identifier ces auxiliaires et comprendre leur mode d’action.
  • La flore des bords de champs
    A partir d’animations ludiques, apprenez à reconnaître les différentes flores. Sylvie Guiet, de la chambre d’agriculture régionale de Bretagne sera présente pour échanger et apporter des préconisations dans la gestion des bords de champs.

Améliorez le potentiel agronomique de votre sol

Picto-semis> Pôle Fertilité & vie du sol
Le sol joue un rôle essentiel dans la réussite des cultures. Pour mieux le comprendre, savoir l’observer et découvrir différents leviers pour améliorer son potentiel agronomique, deux animations sont proposées deux fois par jour :

  • 12h00 – 12h20 et 14h30 – 14h50
    Profil du sol (fertilité) & outils simplifiés d’observation du sol
    Intervenants : Conseillers Chambres d’agriculture
    On réduit trop souvent la fertilité du sol à sa richesse en éléments chimiques. Or la qualité agronomique d’un sol implique aussi sa structure et sa dynamique biologique. A travers l’observation d’un profil, nous regarderons comment évaluer le potentiel agronomique d’un sol. Nous aborderons également de nouveaux indicateurs de fertilité qui peuvent guider les choix d’itinéraires techniques. Des outils simplifiés existent pour juger de la qualité des sols sur les critères de structure, d’enracinement, de dynamique biologique des sols… Ces outils, faciles à mettre en oeuvre, seront présentés en situation.

Solutions efficaces et innovantes en culture de légumes

Picto-Poireau> Pôle Légumes
Comme pour toute culture en agriculture biologique, la gestion du désherbage en légumes est primordiale. Sur ce pôle, plusieurs solutions efficaces sont à (re)découvrir pour gérer les adventices : paillages biodégradables, utilisation de robots, binages ou technique du faux-semis. D’autres méthodes alternatives intéressantes comme la gestion des couverts végétaux sous abri ou la biofumigation (technique de gestion sanitaire) seront abordées sur le pôle. Un temps fort, deux fois par jour et des présentations en continu :

  • 11 h – 11 h 20 et 15 h 30 – 15 h 50 :
    Gestion des adventices : visite d’essai de faux semis & démonstrations du robot Oz.
    Intervenants : V. Estorgues (Chambre d’agriculture 29) pour le fauxsemis, M. Le Lan (Chambre d’agriculture 56) et Naïo Technologies pour le robot Oz
    Pour illustrer la gestion des adventices, des salades sont plantées sur une zone avec différents nombre de faux-semis (ou bandes). La différence d’enherbement, visible entre les bandes, permettra d’échanger sur les conditions de réussite de ces faux-semis. L’utilisation d’un robot permet de limiter le désherbage manuel. Les visiteurs pourront tester l’efficacité du robot Oz de Naïo Technologies, en démonstration sur fenouil, betterave et céleri rave ainsi qu’entre des planches d’oignons sur paillage plastique. Son proche cousin, version légumes de plein champ, devrait être prêt pour s’exercer sur les salades !

En continu :

  • Couverts végétaux sous abris
  • Vidéos sur le binage en légumes de plein champ et sur la biofumigation
  • Fertilisation des légumes avec des engrais verts : résultats d’essais menés à Terre d’Essais (station en légumes de plein champ à Pleumeur Gautier dans les Côtes d’Armor).

En partenariat avec Terre d’essais, ITAB, IBB, MSA, Naïo Technologies, CAMN, Génétic & distribution, semenciers (Bejo, Graines Voltz, Vitalis)

Au service du désherbage des cultures

Picto-machinisme> Pôle machinisme et innovations
Le désherbage est au coeur des préoccupations des agriculteurs bio comme des agriculteurs en système conventionnel qui sont à la recherche de solutions alternatives pour réduire les intrants et tout particulièrement les produits phytosanitaires. Cette réflexion a orienté la construction de ce pôle machinisme et innovations. Cinq temps forts sont proposés chaque jour, sur les mêmes créneaux horaires :

  • 10 h 30 – 10 h 50 :
    Augmenter l’efficacité du désherbage mécanique
    Interveants : JP. Turlin ( Chambre d’agriculture 29), P. Havard (Chambre d’agriculture de Bretagne), témoignage d’agriculteurs
    Démonstrations sur maïs de dispositifs de hersage et d’outils spécifiques d’intervention sur le rang des cultures aux stade 3-4 feuilles et 6-8 feuilles : weeding machine de Christiaensagro, doigts Kress, houe localisée, rotors à dent Steketee, roto-étrilleuse Annaburger et herse étrille Treffler.
  • 11 h 30 – 11 h 50 :
    Mettre en place un binage économique, précis et efficace
    Intervenants : JP. Turlin (Chambre d’agriculture 29), P. Havard (Chambre d’agriculture de Bretagne), témoignages Cuma et ETA
    Démonstrations de différentes stratégies de binage et de guidage : bineuse frontale Gegoire agri, bineuse arrière Carré couplée à du RTK, bineuse Steketee équipée d’une caméra.
  • 14 h – 14 h 20 :
    Les innovations pour limiter le salissement et améliorer la qualité des récoltes.
    Intervenants : M. Falchier (Chambre d’agriculture de Bretagne), Ch. Brachet (FDCUMA 56), témoignages d’agriculteurs et ETA
    Démonstrations des écimeuses (Combcut, ETR) pour éliminer les adventices en place dans les cultures. Présentation des stratégies pour limiter le salissement des céréales.
  • 16 h – 16 h 20 :
    Démonstration de rouleau faca et strip till
    Intervenant : Atelier Paysan
    Démonstration d’un Rolo FACA et du strip Till auto-construit. Ce matériel est issu du projet «Buzuk» qui réunit des maraîchers bio du Finistère à des enseignants et techniciens autour de la thématique de la culture de légumes sous couvert végétal et des pratiques innovantes en maraîchage.
  • 16 h 30 – 16 h 50 :
    Nouvelle technologie : drône et traitement d’images
    Intervenants : M. Falchier (Chambre d’agriculture de Bretagne), Ch. Brachet (FDCUMA 56), M. Corfini (Geosystems)
    Démonstration d’un vol de drone et présentation de la localisation des pieds de rumex dans une prairie. En perspective, la gestion de chantier collectif et la robotisation de cette destruction.

 

Programmes des conférences :

Conferences-Tech-n-Bio-Grand-Ouest

Des experts du grand ouest vous invitent à leurs conférences pour découvrir des résultats d’études techniques et économiques en lien avec les thématiques des pôles. Sur certaines conférences, des agriculteurs apporteront leur témoignage.

5 conférences technico-économiques par jour

A l’exception des deux conférences sur le thème de la conversion en bio, toutes les autres conférences sont reproduites sur les deux jours, au même créneau horaire.

Toutes les conférences se succèdent dans l’unique salle de conférence.

  • 10h30 – 11h30
    Les filières céréales et olé-protéagineux bio, un cap à franchir avec l’implication de tous !
    Conférence organisée par les Chambres régionales d’agriculture, les réseaux GAB et les Interbio de Bretagne, Normandie et Pays de la Loire et Coop de France Ouest.Le marché des céréales, oléagineux et protéagineux bio est en plein essor tant au plan national qu’au niveau de l’Ouest. Face à ce nouveau cap, les enjeux sont nombreux : choix des productions et des associations, organisation de la collecte, stockage à la ferme, contractualisation, etc. En d’autres termes, anticiper et s’organiser pour répondre aux besoins des producteurs et à la demande des marchés afin d’assurer la maîtrise et la stabilité de la filière. Parce que les producteurs auront un rôle clé dans cette perspective, venez (re)découvrir et échanger autour de l’organisation de la filière, des productions les plus recherchées, des consignes de collecte et de stockage pour faciliter le travail du grain et enfin autour des outils et travaux en cours pour assurer un développement cohérent de la filière.Deux déclinaisons :
    1 er juin : Focus « filière alimentation animale »
    Intervenants : un producteur, un opérateur (UFAB), le Président de la Commission AB Intercéréales-Terre Univia
    2 juin : Focus « filière alimentation humaine »
    Intervenants : un producteur de l’association de producteurs Greniers Bio d’Armorique, un opérateur (SA PINAULT), un transformateur (Biofournil)
  • 11h30 – 12h30
    Produire des légumes d’industrie bio, dans le cadre d’une conversion
    (1er juin uniquement)
    Témoignage d’agriculteurs-trices, CECAB (Groupe d’Aucy), D. LEBOSSÉ (Chambre d’agriculture 56)
    Environ 900 ha de pois et de haricots ont été valorisés par les industries françaises en agriculture bio en 2015. Le marché est porteur et ouvert aux agriculteurs souhaitant s’investir dans cette production spécialisée. Pour autant, compte tenu de la technicité nécessaire, le taux d’abandon est plus élevé qu’en conduite conventionnelle. La maîtrise du salissement reste la difficulté principale rencontrée par les producteurs. Venez rencontrer des producteurs qui ont des solutions et des transformateurs pour prendre connaissance des atouts de cette filière.
  • 11h30 – 12h30
    Convertir son exploitation laitière en bio
    (2 juin uniquement)
    Témoignage d’agriculteurs-trices, Laiterie, C. BUREL (Chambre d’agriculture 56)
    La réussite d’une conversion en production laitière bio repose le plus souvent sur la préparation en amont, la réflexion apportée aux changements qui vont s’opérer dès les premières années et à la cohérence du système qui sera adopté. Au-delà de ce travail préparatoire, les clés de réussite portent sur l’adoption d’un système économe et autonome sur le plan alimentaire et sur une bonne maîtrise technique. En complément des interventions des spécialistes de la conversion et de la filière, vous pourrez rencontrer et échanger avec un éleveur qui témoignera sur son parcours, ses pratiques et ses résultats.
  • 13h30 – 14h30
    Associations céréales et protéagineux grain : des mariages pour tous

    F. BOISSINOT (Chambre d’agriculture des Pays de la Loire), A. GUIMAS (Chambre d’agriculture 61), témoignage d’un agriculteur
    Appréciées pour leur souplesse de conduite, leur rusticité et leur synergie, les associations céréales et protéagineux offrent de multiples possibilités de valorisation en agriculture biologique. Face à la diversité des pratiques, il convient d’identifier des combinaisons et itinéraires culturaux adaptés à chaque usage (alimentation animale ou humaine). Des résultats de travaux et observations issus du grand ouest illustreront des « conduites types » selon les objectifs de production.
  • 14h30 – 15h30
    Concilier robot de traite et pâturage, c’est possible

    E. CLOET (Chambre d’agriculture de Bretagne), V. BROCARD (IDELE)
    En Bretagne, aujourd’hui presque 50 % des installations de traite neuves sont des robots de traite. Pour qu’autonomie de travail ne rime pas avec perte d’autonomie alimentaire, des exploitations cherchent à concilier robot et pâturage. De multiples questions se posent alors sur le pâturage et son organisation. Pour y répondre, la station expérimentale de Trévarez, dans le Finistère, teste depuis trois ans le maxi-pâturage en traite robotisée pour produire du lait bio. Ces trois premières années ont permis de montrer que la combinaison robot et pâturage était possible. Au-delà de ces essais en station, la conférence s’appuiera sur l’expérience d’exploitations laitières qui ont aujourd’hui fait ce choix.
  • 15h30 – 16h30
    Le travail simplifié du sol en agriculture biologique

    D. HEDDADJ (Chambre d’agriculture de Bretagne), J. PEIGNÉ (ISARA Lyon)

    Le labour est une méthode de désherbage mécanique efficace. Mais il peut, dans certaines situations, réduire l’activité biologique et affecter la structure du sol. Fertilité biologique et physique étant indispensables au recyclage de la matière organique, il convient de les conforter en agriculture biologique. Comment concilier travail du sol, gestion des adventices et fertilité sur le long terme ? Une synthèse des travaux, menés à l’échelle mondiale, nationale et locale, apportera un éclairage sur les derniers résultats d’essais menés sur le sujet.

 

Sécurisez les débouchés de vos produits avec le Club Affaires

Le club Affaires met en relation des producteurs bio ou des agriculteurs intéressés par la bio avec des transformateurs et des distributeurs locaux en recherche de produits bio. Inscription obligatoire.
Rendez-vous sur le Club Affaires pour en savoir davantage

 

Un village de partenaires pour vous accompagner

Des organisations agricoles, structures de services, organismes certificateurs proposent leurs services dans le Village des partenaires. Venez les rencontrer avec vos projets
Rendez-vous sur l’Espace Partenaires pour connaître les entreprises présentes et préparer au mieux votre visite.

 

Découvrez dès aujourd’hui le plan du site :

Plan du site Tech n Bio grand Ouest 2016

Partenaires